Enfin ! C’est une annonce attendue de longue date par les associations cyclistes GRACQ, Fietsersbond et EUCG : la petite ceinture sera équipée de pistes cyclables séparées du trafic automobile. L'accord passé entre la Région et les trois communes concernées par le projet - Bruxelles-Ville, Saint-Josse et Saint-Gilles - a été officialisé ce lundi 27 mars par le ministre bruxellois de la Mobilité. 

La petite ceinture est, à l’heure actuelle, une véritable autoroute en ville, intégralement dédiée à l’automobile. À l’occasion du récent "thermomètre cycliste", les cyclistes se sont exprimés sur les principales difficultés rencontrées à Bruxelles : forte densité du trafic automobile, manque d’espace, manque de confort, sentiment d’insécurité, mauvaise qualité de l’air… Dans sa configuration actuelle, la petite ceinture illustre ces problèmes : circuler sur cet axe ou le traverser s’avère peu sécurisant pour le cycliste. 

L’annonce d’un accord concernant la "cyclabilisation" de la petite ceinture réjouit donc les associations cyclistes. "C’est un projet emblématique pour Bruxelles, qui emboîte ainsi le pas à de nombreuses villes européennes. Ce rééquilibrage de l’espace public va non seulement profiter aux cyclistes, mais également aux piétons et aux riverains. Ce projet vise donc une meilleure qualité de vie à Bruxelles."

Boulevard de l'Abattoir : projection

Les infrastructures cyclables

Des pistes cyclables bidirectionnelles, de couleur ocre et séparées du trafic automobile, seront créées de part et d’autre de la petite ceinture. Sur certains tronçons où un accès local doit être maintenu, ce sont des rues cyclables qui seront prévues dans les contre-allées : le trafic motorisé y est autorisé, mais le cycliste reste prioritaire. 

"Il faudra bien évidemment examiner les différents plans qui seront soumis à l’enquête publique, précise Florine Cuignet. Nous espérons qu’ils seront d’une qualité équivalente à ceux déjà proposés pour certains tronçons : comme sur les boulevards Baudouin/Anvers, qui avaient reçu un fort soutien de la communauté cycliste, ou encore pour les boulevards Midi/Poincaré/Abattoir où les travaux viennent de débuter. La continuité des aménagements et la sécurisation des principaux carrefours seront également un point d’attention."

Combinés à d’autres projets d’infrastructures, comme l’aménagement du réseau d’itinéraires cyclables régionaux (ICR) ou l’extension de zones limitées à 30 km/h, la création de pistes cyclables de qualité le long de la petite ceinture peut véritablement encourager l’augmentation du nombre de cyclistes à Bruxelles.

Retrouvez toutes les infos et le projet en images sur petite-ceinture.brussels.


INVITATION - APéro vélo

Le ministre Smet convie les cyclistes à venir découvrir le projet de "cyclabilisation" de la petite ceinture à l'occasion d'un apéro vélo. Rendez-vous ce mercredi 29 mars, de 15h à 18h, sur la petite ceinture à hauteur de la librairie Filigranes. 

9951 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ