Un (bon) vélo neuf n’est pas forcément à la portée de toutes les bourses, et les promos des grands magasins se révèlent généralement de piètre qualité. Le vélo de deuxième main peut constituer une bonne solution, tout en réduisant le gaspillage. Soyez cependant attentifs, lorsque vous achetez un vélo de seconde main, à ce qu’il ne s’agisse pas d’un vélo volé !

Même pour un vélo d'occasion, il est important d'être attentif à la qualité du matériel que vous allez acquérir. Sauf exception, vous ne bénéficierez pas de garantie sur votre achat : n'achetez jamais sur simple photo mais demandez à voir le vélo et à le tester. 

Où acheter son vélo d'occasion ?

► Les vélocistes

Vélo d'occasion

Certains vélocistes vendent également des vélos d'occasion. C'est un bon moyen d'éviter les mauvaises surprises, car les vélos sont entièrement révisés avant leur mise en vente. Les vélocistes sont généralement attentifs à ce que les vélos qu'il vendent ne proviennent pas d'un vol. 
 

► Les ateliers vélos

Certains ateliers remettent en état de vieux vélo qu'il renvendent à prix démocratique. Si vous souhaitez vous défaire de vieux vélos que vous n'utilisez plus, faites-en don : ces ateliers seront ravis de récupérer les pièces qui peuvent encore servir afin de leur offrir une seconde vie !

► Les bourses, les marchés et les magasins d'occasion

Bourse au vélo à Liège

De nombreuses bourses aux vélos sont organisées tout au long de l'année, notamment pas les Maisons des Cyclistes en Wallonie. À Bruxelles, Pro Velo revend sa flotte de vélos de location une fois par an : vous avez la possibilité d'acquérir des vélos en très bon état à des prix intéressants.

De nombreux marchés et brocantes proposent également des vélos de seconde main. Il s'agit malheureusement d'endroits privilégiés pour la renvente de vélos volés : redoublez de vigilance !

Enfin, les magasins d'occasion, tels Cash converters ou Troc international, proposent parfois des vélos, mais là également il vous faudra être attentif à la provenance du vélo.
 

► Les sites de revente en ligne

Les sites de vente de seconde main et les petites annonces en ligne, comme 2memain.bee-Bay ou encore petitesannonces.be proposent de très nombreux vélos à vendre. Aucun contrôle n'existe à ce niveau pour vérifier qu'il ne s'agisse pas d'un vélo volé : encore une fois, la prudence est de mise !

 

N’achetez pas un vélo volé !

N’encouragez pas le marché du vol de vélos. Pour éviter d’acheter un vélo volé, pensez à ces quelques précautions :

  • réclamez une facture d’achat lorsque cela est possible
  • demandez les coordonnées du vendeur (identité, adresse, téléphone…)
  • méfiez-vous des vendeurs seuls qui ne proposent qu’un ou deux vélos, à la sauvette, un peu à l’écart et prêts à filer, comme c’est parfois le cas sur les marchés
  • vérifiez tout ce qui pourrait masquer un numéro de cadre ou numéro national gravé (peinture, étiquette, autocollant, etc.)
  • méfiez-vous d’un vélo dont la roue est bloquée (style “blocage rapide” ou cadenas) et dont le vendeur “ne retrouve plus la clé”
  • techniquement, le vélo doit être au minimum en ordre de marche. Si une roue est voilée, c’est déjà mauvais signe : il s’agit plus d’un vélo “récupéré” que d’un vélo dont l’utilisateur prenait soin
  • vous pouvez toujours poser la question “Où aviez-vous acheté ce vélo ? J’aimerais le faire entretenir au même endroit” et voir comment le vendeur réagit
  • et enfin, pourquoi ne pas faire signer un acte de vente comme pour la vente d’une voiture d’occasion ? Vous trouverez un exemple dans le “guide achat” de Pro Velo.

 

Acquérir un vélo d'occasion : le guide-achat de Pro Velo

8344 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ