Le GRACQ a réagi à l'enquête publique de la Wallonie sur les mesures à mettre en place pour réduire notre impact sur le climat d'ici 2030. Nous réaffirmons que des mesures ambitieuses pour le vélo sont nécessaires pour arriver à une réelle amélioration dans le secteur de la mobilité, dont les émissions ne sont toujours pas maîtrisées.

En matière d'énergie, la Commission Européenne a fixé de nouveaux objectifs pour 2030 : 

  • 27% d'énergie de sources renouvelables
  • 27% de diminution de la consommation primaire d'énergie.

En matière de climat, l'objectif européen pour 2030 est d'au moins 40% de diminution des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990. Cet objectif global est contraignant. Chaque état membre est donc invité à définir un plan national Energie-Climat 2030. 

Logo Wallonie EnergieEn Belgique, les Régions sont compétentes en matière d'énergie et de mobilité, ce qui englobe la majorité des politiques et mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. 

La Wallonie doit, dès lors, définir son propre plan Energie-Climat 2030, qui devra lui-même s'imbriquer dans le plan national belge. 

Une première consultation publique, relative à ce plan, s'est déroulée au printemps 2017. Le GRACQ y a participé en proposant (entre autres) :

  • une infrastructure cyclable non fragmentée, entretenue et sécurisante
  • un soutien réel au vélo électrique (relégué actuellement aux pouvoirs locaux)
  • une meilleure consultation des usagers cyclistes des routes wallonnes
  • des itinéraires rapides à proximité des voies de chemin de fer 

  • la généralisation des zones 30 en agglomération 

  • des parkings sécurisés pour l'intermodalité train/bus/vélo

  • la promotion des vélo cargos (pour les livraisons "last mile")

Une deuxième consultation est prévue en fin de processus d'élaboration du plan, durant le dernier trimestre de l'année 2017. Nous y répondrons encore !

Luc Goffinet

Plus d'infos

8971 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ